Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller au menu sous rubriques
  4. Aller à la recherche
  5. Aller au menu langues
  6. Aller au menu aide
   

Menu sous rubriques :

Contenu :

3.5.2.2. Index splénique et épidémiologie

Splénomégalie en zone d'endémie palustre

Environ 50-80% des résidents d'une zone d'endémie palustre présentent une splénomégalie. L’index splénique (c'est à dire le taux de prévalence d'une splénomégalie) est un indicateur utile de l'intensité de la transmission dans une communauté. Des index spléniques de 75% sont typiques chez les enfants âgés de 2-6 ans dans une zone de paludisme stable. L'index splénique est beaucoup plus bas chez les adultes de la même région.

La classification de la splénomégalie de Hackett

Au cours d'enquêtes épidémiologiques, il est important de documenter non seulement l'index splénique, mais aussi l'amplitude de l'augmentation de taille de ces rates au niveau d'une communauté. La taille moyenne de splénomégalie est un des index malariométriques les plus utiles pour calculer la fréquence de distribution des 5 catégories de splénomégalies. Ces différentes catégories ont été décrites par Hackett et vont d'une “rate non-palpable après inspiration profonde” (classe 1) à “rate palpable avec point le plus bas dans fosse iliaque droite” (classe 5). Bien que cette classification soit utile lors d'études de différentes sections d'une population, elle ne sert pas pour la surveillance prospective d'un même patient (pour vérifier que la splénomégalie augmente ou diminue).

La classification de la splénomégalie de Hackett

La classification de la splénomégalie de Hackett